Un arbre parle

 

Comment faire parler un arbre ?
Comment l’entendre ?
Comment transcrire un langage qui n’a pas de mots et rien de commun avec la psychologie humaine ?

C’est la sève qui glisse dans mes branches qui raconte mon histoire.

Ecoutes…

« Moi, Hêtre de la forêt de Saoû, en France,
je vis là depuis plus de 200 ans.

Je connais le cycle des saisons
et celui de l’univers,
j’ai rencontré et abrité des milliers d’oiseaux, d’insectes, de champignons, de germes, …
J’ai fais naître des dizaines d’autres arbres,
Et mes fruits repeuplent la Terre saison après saison …

Je parle en silence, avec des ondes vibratoires,
Je respire avec des processus chimiques élaborés, intelligents,
Je me suis adapté aux modifications du biotope depuis des millénaires.
Je communique en interrelation constante avec mon environnement souterrain et cosmique,

Comme toi, homme, j’habite entre ciel et terre.

Ma voix n’est pas individuelle,
elle est connexe,
elle est ramifiée,
elle est arborescente, électrique.

Je suis un arbre,
Je suis le bois de ta maison,
Le sol sous tes pieds.

Mon branchage est ton abri, l’ombre qui te protège du feu du soleil,

Je suis le combustible qui te réchauffe l’hiver,
Je suis une ressource,

Je suis l’air que tu respires,
le poumon qui pulse au nom de tous…

Un arbre parle et tous les autres arbres parlent.

Les racines que nous avons prolongées sous terre tiennent le sol sur lequel tu te tiens debout
et sous lequel tu retourneras quand l’heure sera venue…

Car la forêt donne et prend vie,
donne et reprend la vie.

A ton échelle Humain, j’ai vécu au moins deux fois,
A l’échelle du cosmos, je suis à peine, une respiration…

Et toi homme, qui es-tu, que seras-tu, sans nous, sans moi, sans toi pour voir par delà la vision des yeux … ?

Un arbre brûle et toute la forêt brûle, et toute la terre brûle, et toi-même, tu brûles…

Homme tu me vois arbre.
Moi je suis aveugle.
Mais l’aveugle va où il veut…

Car ce n’est pas l’homme qui traverse la forêt, c’est la forêt qui traverse l’homme. »

Mélissa